Avertir le modérateur

23/03/2009

Boulettes papales, kesako?

"Le préservatif aggrave le problème du sida" voilà la phrase qui a fait couler des litres d'encre depuis mercredi dernier, date à laquelle le pape entamait sa première visite en Afrique.
A peine descendus de l'avion papal, les journalistes témoins de la déclaration ont foncé dans le tas, et la polémique n'a cessé d'enfler depuis.

Mais qu'a vraiment dit le pape? La phrase, rebattue à longueur d'articles, a t-elle été, comme le soulignent les dignitaires de l'Eglise Catholique, sortie de son contexte? La polémique est-elle "une occasion de se payer le pape", comme l'a dit monseigneur Vingt-Trois, archevêque de Paris, au Figaro?

La vidéo suivante montre la réponse du pape à une question d'un journaliste : La position de l'Eglise catholique sur la façon de lutter contre la diffusion du Sida est souvent considérée comme n'étant pas réaliste et efficace. Affronterez-vous ce thème au cours du voyage ?





Les réactions se sont vite enchainées. la France a exprimé ce mercredi sa "très vive inquiétude devant les conséquences de ces propos", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Eric Chevalier.
Ouest France fait une liste des réactions en chaîne des institutions, ONG, partis politiques et associations, aussi bien en Afrique qu'en Occident.

Des réactions d'une véhémence inédite depuis l'entrée en fonction du souverain pontife en 2005.

L'association de lutte contre le Sida Act Up a organisé dimanche un "die in", variante du "sit-in", devant Notre Dame de Paris, pour protester contre les déclarations de Benoît XVI, où ils ont été reçus par de jeunes catholiques.

Les guignols de l'info ne se sont pas privés:

 

 

L'ire médiatique a gagné les fidèles, si l'on en croît un sondage IFOP pour le JDD sur le rapport des catholiques Français à leur Eglise et à Benoît XVI. Un catholique sur deux (49%) a le sentiment que le pape Benoit XVI défend plutôt mal les valeurs du catholicisme. Pour rappel, ils n’étaient que 13% à émettre cette opinion en août 2008. D'autre part, 43% des catholiques souhaitent que le pape Benoit XVI démissionne ou parte en retraite, contre 54% qui ne le souhaitent pas.

(Sondage Ifop réalisé par téléphone du 19 au 20 mars 2009 auprès d’un échantillon de 956 personnes âgées de 18 ans et plus)

 

 

3 QUESTIONS A: Bernard Podvin, porte-parole de la conférence des évêques de France

 

Comment avez-vous pris les déclarations de Benoît XVI sur le préservatif? Comment arrivez-vous à défendre les positions du Vatican?

En tant que porte-parole, je travaille sur la clarification et le lien. L'Eglise Catholique est très secouée en ce moment, et la société est fragile, il y a beaucoup de souffrance. Je me dois d'être serein,  car le sujet est séreiux et grave, et il ne laisse pas de place à l'emportement ou à la passion. Evidemment, c'est difficile, mais en ce qui me concerne, je considère que le sida n'est pas une théorie. derrière le sida il y a des visages, des gens qui souffrent. Mes premières pensées vont vers eux, et vers ceux qui agissent pour lutter contre cette maladie.

 

Les positions de Benoît XVI sur le préservatif sont-elles différentes de celles de jean Paul II?

Leurs positions ne sont pas différentes, mis à part le fait que Jean Paul II n'ait jamais prononcé le mot "préservatif", alors que Benoît XVI si. De part et d'autre, il y a une crainte: que le préservatif, s'il devient la seule solution, risque de déresponsabiliser l'être humain dans ses choix et ses relations affectives. Evidemment, chacun a son style: Jean paul II avait de bonnes relations avec les jeunes, Benoît XVI est plus âgé et c'est théologien, plus attaché aux questions doctrinales.

 

Le JDD a publié un sondage montrant que 43% des catholiques souhaitent que le pape Benoit XVI démissionne ou parte en retraite. Après l'affaire des évêques intégristes négationnistes et celle de l'excommunication de la mère de la petite brésilienne violée par son beau père, cela fait beaucoup pour les catholiques. Est-ce que vous considérez Benoît XVI comme un pape gaffeur, ou y a t-il un réel problème comme le laisse penser ce sondage?

Oui ce sondage est très inquiétant, mais voyez-vous je m'attendais à pire. Ce sondage montre aussi qu'à la question: "est-il facile aujourd'hui d'être catholique?", les jeunes répondent massivement oui, contrairement aux plus vieux. Le grand public connaît mal Benoît XVI. Les gens sont très choqués et c'est normal. Mais il faut savoir que la fonction papale n'est pas une charge élective mais symbolique. L'Eglise catholique n'est pas une démocratie, encore moins un parti politique. Tout le monde n'est pas rangé derrière une seule ligne. La tempête est forte au sein de l'Eglise catholique, mais on doit relativiser, et évietr une dureté qui me semble injuste envers Benoît XVI. Au delà de la petite phrase, il y a toout ce qu'il a dit de positif et de courageux pendant ce voyage, notamment sa condamnation de la corruption des chefs d'Etat africains, de la condition des droits de l'homme.

Le rapport à l'opinion de Benoît XVI est difficile. Mais le rythme d'un pape n'est pas celui des sondages, et c'est la même chose dans le monde musulman ou hindouiste.

Propos recueillis par Marine Pradel

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu