Avertir le modérateur

24/03/2009

10 millions d'euros pour les victimes du nucléaire

Les victimes des 210 essais nucléaires français, menés de 1960 à 1996 dans le Sahara et en Polynésie, seront indemnisés à hauteur de 10 millions d'euros. Hervé Morin a dévoilé ce mardi un projet de loi en ce sens. Un texte très attendu des associations de vétérans et par les populations concernées.

Le ministre de la Défense, Hervé Morin, a déclaré au Figaro qu'une première enveloppe de 10 millions sera allouée cette année à l'indemnisation des victimes.

"Environ 150 000 travailleurs civils et militaires sont théoriquement concernés, sans compter les populations qui vi­vaient au Sahara et en Polynésie à l'époque des essais" bombe.jpga déclaré le ministre Hervé Morin dans un entretien au Figaro daté de ce mardi. Les travailleurs étaient employés par la Défense mais aussi par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) ou par les sous-traitants.

 

Renversement de situation

Les victimes, civiles et militaires, n’auront plus à prouver le lien de causalité entre l’exposition à des radiations et leurs maladies. Une commission indépendante de 9 membres, constituée de médecins et présidée par un magistrat, examinera leurs dossiers sur la base des données du Comité scientifique des Nations Unies pour l’effet des rayonnements ionisants (Unscaer). Une liste de 18 maladies (leucémie, cancers du sein ou de la thyroïde…) a été fixée. Cette liste pourra être étendue en fonction des évolutions médicales. La Commission aura six mois pour émettre une proposition d’indemnisation.

Au contraire, pour refuser une indemnisation, le comité devra prouver au plaignant concerné que sa maladie n’a pas été causée par une exposition aux radiations. Le ministère a renoncé à fixer un seuil d’exposition minimal.

Un long chemin

Depuis 1988, les Etats-Unis reconnaissent le lien entre l'exposition radioactive lors d'essais nucléaires pour 31 maladies. La France, elle, a pris son temps. En dix ans, sous la houlette du président de l'association des vétérans des essais nucléaires, Michel Verger, une vingtaine de propositions de loi ont pourtant été déposées au Parlement. "Quand j'ai abordé la question dès l'été 2007, l'accueil de mes services et des autres ministères a été réservé," se justifie le ministre de la Défense. Pendant ce temps, les plaignants devaient porter leur plainte individuellement devant les tribunaux. " Il était (...) important d'éviter des procédures judiciaires longues et aléatoires à nos concitoyens qui, souvent avec beaucoup de conviction, ont permis à notre pays de faire partie des grandes puissances militaires de la planète," a encore déclaré Hervé Morin.

 

ag30_915084_2_px_470_.jpg

Michel Verger soutient Djamel Ouahab, réalisateur de Gerboise bleue, un documentaire sur les essais nucléaires français en Algérie.

Le texte devrait être proposé au Parlement avant la fin du semestre.

Haude-Marie Thomas

 

POUR ALLER PLUS LOIN:

Dans la presse:

- "Dix millions d'euros pour les victimes d'essais nucléaires", Le Figaro, 24-03-09

- "Essais nucléaires: des militaires français demandent réparation", Le Monde, 26-02-09

- "C'est le dernier grand mensonge d'Etat", Ouest-France, 20-02-09

- "Essais nucléaires: la France condamnée", Le Figaro, 30-11-07

- "Des cancers dus aux essais nucléaires", Le Figaro, 03-08-06

Sur la toile:

"Victimes des essais nucléaires: la défense inverse la charge de la preuve", Le blog défense de Libération, 24-03-09.

Eléments d'information:

- Proposition de loi relative à la reconnaissance ou à l'indemnisation des victimes des essais ou accidents nucléaires par la députée Christiane Taubira.

- La carte des essais nucléaires, Observatoire des armes nucléaires françaises.

- Site du ministère de la défense

Les associations de vitimes:

- AVEN, association des vétérans des essais nucléaires

- L'association Moruroa e tatou, association des anciens travailleurs et des victimes de Moruroa et Fangataufa (sites nucléaires français)

 

Commentaires

Michel Verger soutient Djamel Ouahab mais utilise gratuitement le documentaire "Vent de sable, le Sahara des essais nucléaires" de Larbi Benchiha dans les projections de l'AVEN. Il est vrai que l'AVEN est abondamment citée dans le film "Gerboise bleue", et qu'on y voit Michel Verger à plusieurs reprises.

Écrit par : Elisabeth | 25/03/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu