Avertir le modérateur

26/11/2009

Etes-vous sûrs de tout savoir sur les colonies israéliennes ?

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a proposé mercredi un gel partiel de dix mois des colonies en Cisjordanie, mais pas à Jerusalem-est. Petit rappel sur les colonies israéliennes.

De quoi parle-t-on?
Les colonies israéliennes ou colonies juives désignent des communautés de peuplement établies par l'État d'Israël en Cisjordanie et à Gaza, territoires de la Palestine mandataire britannique mais qui ne faisaient pas partie du territoire sous contrôle israélien à l'issue des accords d'armistice israélo-arabes de 1949. Le gouvernement israélien, depuis la création d'Israël en 1947 rappelle "qu'aucun traité de paix n'a établi de statut juridique sur ces territoires, que la Judée est le berceau du judaïsme, que la présence multimillénaire et continue de communautés juives à Hébron, Jérusalem ou en Samarie est attestée par des témoignages réguliers depuis l'Antiquité et que le lien du peuple juif avec ce territoire est inscrit dans les textes bibliques reconnus religieusement par les canons juifs et chrétiens, voire musulmans". Ces colonies «israéliennes» sont exclusivement peuplées de Juifs ou de personnes ayant profité de la loi du retour (alors qu'en Israël, il y a 20% de citoyens d'origine non-juive, principalement arabes) et leurs habitants bénéficient de la citoyenneté israélienne, et de certains privilèges fiscaux ou sociaux.

Comment doit-on les appeler?
On appelle colonies selon le Littré un «établissement fondé par une nation dans un pays étranger» ou « Réunion d'individus qui ont quitté un pays pour en peupler un autre». Comment appeler donc les territoires où vivent les Israéliens qui ne correspondent pas à la définition des frontières par les accords de 1949 ? L’occupation des territoires constitue donc une violation de la Convention de Genève. Le gouvernement israélien, quant à lui, refuse le terme de «colonies» et parle le plus souvent d' «implantations». L’Institut Européen de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro-Arabe (Medea) dans un article explique ainsi: «On comprend généralement sous l'appellation de "Territoires occupés" les territoires de l'ancien mandat britannique de Palestine occupés par Israël suite à la guerre de 1967 - à savoir la Cisjordanie et la bande de Gaza. En fait, d'autres territoires ont été occupés en même temps et le sont toujours, comme le territoire syrien du Golan. D'autres se sont ajoutés à cette liste au sud du Liban: la "zone de sécurité" israélienne dans cette région. Cette dernière a été évacuée par Israël en mai 2000» Israël explique ainsi obéir au développement naturel des communautés de peuplement.

D’où viennent les frontières originelles?
Les frontières d'Israël ne sont pas définies et reconnues de manière unanime par la communauté internationale. Elles ont largement évolué depuis le plan de partage de la Palestine de 1947 voté par les Nations unies au gré des guerres israélo-arabes, des armistices et des traités de paix. Les frontières avec la Palestine alimentent toujours les tensions régionales. Certaines résolutions de l’ONU ont revêtu une importance capitale pour Israël, entre autres la résolution 181 qui soutient notamment la constitution d’un État juif, puis les résolutions 242 du 22 novembre 1967, suite à la guerre des 6 jours et 338 du 22 octobre 1973 du Conseil de sécurité, qui proposaient un cadre pour le règlement du conflit israélo-arabe.

Où sont-elles?

 

Image 1.png

D'autres cartes sur la situation, ici, ici et là.

Quelle est la position du nouveau gouvernement israélien ?
Depuis son élection, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou (photo) accepte le principe d’un Etat palestinien, mais réclame la démilitarisation du futur état et la reconnaissance par la direction palestinienne d'Israël comme Etat du peuple juif. Nétanyahou s'est refusé à un gel de la colonisation juive, comme le réclame la communauté internationale. Il a affirmé ne pas souhaiter «faire construire de nouvelles colonies ou confisquer de terres au profit d'implantations existantes, mais il faut permettre aux habitants des implantations de vivre normalement», une référence à l'accroissement démographique.

 



 

Marie Giffard

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu