Avertir le modérateur

27/11/2009

Le jazz fait la java

Dans son dernier album, Charles Aznavour revisite ses standards à coups de "blue notes". Signe d'un phénomène qui se généralise, où le jazz flirte avec le rock, la pop et le mainstream (musique calibrée pour le grand public). Zoom sur ces projets qui font tomber des barrières.


En juillet dernier, le chanteur d’origine arménienne Charles Aznavour (Hier encore, La Bohême etc.) annonçait qu’il mettait fin à sa carrière avec un concert d’adieu à Carthage. Un peu moins de six mois après le dit concert, l’artiste rermarqué en 1946 par Edith Piaf fait machine arrière et revient sur le devant de la scène. Son nouvel album, Charles Aznavour and The Clayton Hamilton Jazz Orchestra sort aujourd’hui. Un opus dans lequel il abandonne son béret de titi parisien pour reprendre des standards dans des versions très jazzy.

Souvent jugé élitiste et cloisonné, le jazz s’ouvre à de nouveaux publics en créant des ponts avec d'autres genres musicaux. Top 5 de ces projets qui font oublier "le jazz à papa".

5/ Paul Anka - Smells Like Teens Spirit

Où comment un crooner et son big band reprennent avec flegme et élégance un tube de Nirvana qui à l'origine... donne ça!

 

4/ Orchestre National de Jazz - Around Robert Wyatt

Exemple récent de cette ouverture du jazz: l'initiative de l'Orchestre National de Jazz: Around Robert Wyatt pour lequel l'orchestre a collaboré avec le batteur, chanteur et compositeur Robert Wyatt, anciennement membre du groupe de rock anglais Soft Machine (écouter ici leur titre Lullabye Letter). Ce projet fait intervenir des artistes aussi variés que Yael NaÏm, Camille, Arno, Daniel Darc ou Rokia Traoré autour du très virtuose et autrefois très cloisonné orchestre.

Le projet est ici illustré et expliqué par le directeur artistique de l'ONJ Daniel Yvinec.

 

3/ Brad Meldhau - Paranoïd Androïd

Dans un genre différent, sur le podium des jazzmen qui détonent, on trouve Brad Meldhau qui s'est illustré il y a plusieurs années déjà par des reprises de titres rock. Ici, il reprend Paranoïd Androïd, l'un des chef-d'oeuvres (osons le mot) de Radiohead. (version originale ici)

 

2/ Jamie Cullum - Don't stop the music

Le chanteur et pianiste anglais Jamie Cullum est lui aussi un grand adepte des reprises étonnantes (par exemple ici dans un medley Justin Timberlake/Pussycat Dolls impressionnant). Impliqué dans la création de la bande originale du film Bridget Jones, l'âge de raison (pour lequel il a, quand même osé reprendre un titre rendu populaire par... Words Apart!) il incarne à la perfection ce nouveau courant du jazz qui sait rire de lui-même et ne méprise pas les autres styles musicaux. Le voici encore dans une reprise du titre Don't stop the music de Rihanna (dont voici la version originale).

 

 

1/ Yaron Herman - Toxic

A la plus haute marche du podium, un excellent  exemple de ce jazz qui s'encanaille: la reprise par le pianiste israélien Yaron Herman de Toxic, le tube grand public par excellence de Britney Spears (dans sa version originale ici).

 


Le Bonus

Et puis il faut aussi rappeler qu'avant de s'attaquer aux démons du rock'n roll et à la légereté de la pop, le jazz avait déjà flirté avec la "grande musique". Le meilleur exemple, qui ne date pas d'hier, réside probablement dans l'interprétation jazzy de Porgy&Bess, l'opéra de George Gerschwin. Ou comment faire de Summertime, initiallement issu d'un opéra classique un titre qui swingue.

Ici, les jazzmen Matt Herskowitz, David Rozenblatt et Mat Fieldes présentent une version revue et corrigée d'un des morceaux les plus célèbres de Jean-Sebastien Bach.

 

Autant de collaborations, comme autant de manière de réconcilier les générations!

 

Hélène David

11:58 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu