Avertir le modérateur

27/11/2009

Martine Aubry : Objectif 2012

La secrétaire du parti socialiste était jeudi soir sur France 2 pour faire le bilan de sa première année rue de Solferino, un œil rivé sur le palais de l’Elysée…

martine-aubry.jpgMartine Aubry n’aime pas les caméras. jeudi soir, elle s’est pourtant fait violence sur le plateau d’Arlette Chabot pour l’émission A vous de juger. L’évènement était de taille. Un an que la maire de Lille est secrétaire du parti socialiste. Après les fraudes, les recollages et autres bisbilles entre camarades socialistes, elle a tourné la page pour préparer son parti à la présidentielle de 2012. Martine pense-t-elle mener cette bataille ? «en se coiffant le matin» répond Libération.

Le rassemblement du parti socialiste, les régionales de 2010: Martine Aubry est à l’aise sur ces sujets, se positionnant comme la première opposante de Nicolas Sarkozy. "Moi je suis née pour me battre". La secrétaire du parti socialiste s’est même chargée de défendre les valeurs républicaines dans un débat avec Jean-François Copé sur l’identité nationale.

Le ton est radicalement différent au sujet des élections présidentielles de 2012. Dès le début de l’émission, Arlette Chabot a interrogé la secrétaire du PS sur son éventuelle candidature. Réponse catégorique : "Moi ça me rase cette question et je vous le dirai tous les jours, ça me rase". Référence à la célèbre phrase de Nicolas Sarkozy dans la même émission en 2005, «je pense » à me présenter « même en me rasant le matin».

Dans un train qui la menait dans le Var pour son tour de France, Martine Aubry était pus bavarde avec le journaliste de libération David Revault d’Allonnes. «Si je considère que je suis la mieux placée pour défendre le projet, pourquoi pas». «Personne ne s’impose dans notre génération. J’ai mes idées sur ceux qui sont mieux à même que d’autres de défendre ce nouveau modèle, et on n’est pas très nombreux. Mais je suis incapable de dire si ce sera moi ou quelqu’un d’autre.»

dominique-strauss.jpgLes personnes à même de défendre le projet socialiste ? Dominique Strauss-Kahn pourrait se positionner comme candidat de la gauche. Chouchou des sondages, le directeur général du Fonds monétaire International vient de terminer une tournée médiatique en France. Martine Aubry relative. DSK est un «bon directeur du FMI. Si c'est le meilleur candidat, il faudra qu'il revienne». Mais pour la maire de Lille, cette question est prématurée.

Reste encore la question des alliances avec le centre. Marielle de Sarnez était aussi sur le plateau de France 2. La vice présidente du Modem a reconnu «qu’il existe des différences entre le parti socialiste et le mouvement démocrate» mais que la discussion reste possible. En réponse à une relance d’Ariette Chabot, Martine Aubry a ajouté «Mais bien sûr que c’est possible» !

Durant plus de deux heures d’antenne, Martine Aubry s’est donc attaché à construire « sa légitimité présidentielle ». Petit bémol tout de même, les maigres audiences de la chaîne. La secrétaire du PS n’a rassemblé que 2,1 millions de téléspectateurs selon Médiamétrie, plaçant France 2 en quatrième position des audiences de la soirée. Dans la même émission en mars, DSK avait attiré près de 3,43 millions de téléspectateurs...

Claire Ricard

12:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu