Avertir le modérateur

27/11/2009

Sauvons le soldat Raymond !

Soutien majeur de Domenech lors de la nomination de celui-ci en 2004 à la tête de l’équipe de France, Aimé Jacquet vient de prendre ses distances avec le sélectionneur. Plus seul que jamais, Domenech a besoin d’amour.

Hué, critiqué, vilipendé, jeté en pâture dans les médias, Raymond Domenech est sans doute à l’heure actuelle l’homme le plus haïe de France. Dans un sondage publié dans Le Figaro en septembre, 70% des personnes interrogées le jugent "responsable" des mauvais résultats des Bleus. Les sifflets qui ont accompagné sa dernière sortie lors du tournoi de tennis de Paris Bercy le démontre.



Un déferlement de haine inédit. Inacceptable. Heureusement, face aux sifflets, Raymond a fait étalage de toute son intelligence et de sa classe. Il est resté digne et n'a pas hésité à flinguer à tout va sans concession.

"Ce sont les instincts les plus bas qui font fonctionner la foule. Les gens sont transformés dans l’enceinte du stade (...). Siffler est un principal national, un con se met à crier et les autres font pareil sans savoir pourquoi".

Audacieux pour les uns, incompétent pour les autres

Atypique, voilà ce qui caratèrise le mieux notre Raymond. "L’homme aux sourcils" a cherché, dès sa nomination en 2004, à se différencier de ses prédecessurs. Il a inculqué à l’équipe de France un souffle d’air frais sélectionnant tour à tour de jeunes joueurs prometteurs tels que Benoit Pedretti, Rio Mavuba ou encore Camel Meriem. De l’audace pour les uns, de l’incompétence pour les autres.

Reste un style. Indéniable. Unique. Piquant en conférence de presse, "Ray-Ray" est doté d’un sens de la bonne formule et, à défaut de déstabiliser ses adversaires, il met en difficulté ses interlocuteurs.

Défenseur rugueux sur le terrain lorsqu'il était joueur, Raymond se montre fidèle à ses principes. Un homme droit, dur sur l'homme, qui laisse le politiquement correct aux vestiaires. Les médias et le monde du foot sont ses cibles favorites. Raymond dégaine et vise souvent juste.

 


L'homme le plus intelligent du foot français

Artiste incompris, amateur de théâtre perdu dans un milieu qu'il ne comprend pas et qu'il n'aime pas, Raymond se joue de tout. Jamais aussi fort que lorsqu'il est acculé.

Bien avant Jacquet déjà, il avait fait face à certains anciens joueurs de France 98 (Lizarazu, Dugarry). "Seul contre tous" est sa devise. Seul contre tous, il encaisse les coups et se relève. Toujours. Desormais laché par son père spirituel, Raymond a en quelque sorte tué le père. Il va pouvoir desormais donner la plein mesure de tout son talent.

Avec la qualification des Bleus, Raymond Domenech pensait avoir réalisé sa meilleure représentation. Les critiques d’Aimé Jacquet, seulement une semaine après le match contre l’Irlande, sont venues le remettre en scène. Plus que jamais, Raymond a besoin d’amour. Plus que jamais, Raymond a besoin de vous, de nous.

Sébastien Billard


Pour le soutenir

http://www.facebook.com/group.php?v=wall&gid=25560203259

http://www.dailymotion.com/video/xaewp6_raymond-domenech-super-entraineur_fun

http://www.unsmspourdomenech.fr/

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu