Avertir le modérateur

26/11/2009

Etes-vous sûrs de tout savoir sur les colonies israéliennes ?

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a proposé mercredi un gel partiel de dix mois des colonies en Cisjordanie, mais pas à Jerusalem-est. Petit rappel sur les colonies israéliennes.

De quoi parle-t-on?
Les colonies israéliennes ou colonies juives désignent des communautés de peuplement établies par l'État d'Israël en Cisjordanie et à Gaza, territoires de la Palestine mandataire britannique mais qui ne faisaient pas partie du territoire sous contrôle israélien à l'issue des accords d'armistice israélo-arabes de 1949. Le gouvernement israélien, depuis la création d'Israël en 1947 rappelle "qu'aucun traité de paix n'a établi de statut juridique sur ces territoires, que la Judée est le berceau du judaïsme, que la présence multimillénaire et continue de communautés juives à Hébron, Jérusalem ou en Samarie est attestée par des témoignages réguliers depuis l'Antiquité et que le lien du peuple juif avec ce territoire est inscrit dans les textes bibliques reconnus religieusement par les canons juifs et chrétiens, voire musulmans". Ces colonies «israéliennes» sont exclusivement peuplées de Juifs ou de personnes ayant profité de la loi du retour (alors qu'en Israël, il y a 20% de citoyens d'origine non-juive, principalement arabes) et leurs habitants bénéficient de la citoyenneté israélienne, et de certains privilèges fiscaux ou sociaux.

Comment doit-on les appeler?
On appelle colonies selon le Littré un «établissement fondé par une nation dans un pays étranger» ou « Réunion d'individus qui ont quitté un pays pour en peupler un autre». Comment appeler donc les territoires où vivent les Israéliens qui ne correspondent pas à la définition des frontières par les accords de 1949 ? L’occupation des territoires constitue donc une violation de la Convention de Genève. Le gouvernement israélien, quant à lui, refuse le terme de «colonies» et parle le plus souvent d' «implantations». L’Institut Européen de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro-Arabe (Medea) dans un article explique ainsi: «On comprend généralement sous l'appellation de "Territoires occupés" les territoires de l'ancien mandat britannique de Palestine occupés par Israël suite à la guerre de 1967 - à savoir la Cisjordanie et la bande de Gaza. En fait, d'autres territoires ont été occupés en même temps et le sont toujours, comme le territoire syrien du Golan. D'autres se sont ajoutés à cette liste au sud du Liban: la "zone de sécurité" israélienne dans cette région. Cette dernière a été évacuée par Israël en mai 2000» Israël explique ainsi obéir au développement naturel des communautés de peuplement.

D’où viennent les frontières originelles?
Les frontières d'Israël ne sont pas définies et reconnues de manière unanime par la communauté internationale. Elles ont largement évolué depuis le plan de partage de la Palestine de 1947 voté par les Nations unies au gré des guerres israélo-arabes, des armistices et des traités de paix. Les frontières avec la Palestine alimentent toujours les tensions régionales. Certaines résolutions de l’ONU ont revêtu une importance capitale pour Israël, entre autres la résolution 181 qui soutient notamment la constitution d’un État juif, puis les résolutions 242 du 22 novembre 1967, suite à la guerre des 6 jours et 338 du 22 octobre 1973 du Conseil de sécurité, qui proposaient un cadre pour le règlement du conflit israélo-arabe.

Où sont-elles?

 

Image 1.png

D'autres cartes sur la situation, ici, ici et là.

Quelle est la position du nouveau gouvernement israélien ?
Depuis son élection, le premier ministre israélien Benyamin Netanyahou (photo) accepte le principe d’un Etat palestinien, mais réclame la démilitarisation du futur état et la reconnaissance par la direction palestinienne d'Israël comme Etat du peuple juif. Nétanyahou s'est refusé à un gel de la colonisation juive, comme le réclame la communauté internationale. Il a affirmé ne pas souhaiter «faire construire de nouvelles colonies ou confisquer de terres au profit d'implantations existantes, mais il faut permettre aux habitants des implantations de vivre normalement», une référence à l'accroissement démographique.

 



 

Marie Giffard

Innondations, grippe A, bousculades... Un pèlerinage sous tensions

 

 


 

Trois millions de pélerins sont sous haute surveillance à La Mecque. Depuis mardi, des milliers de fidèles convergent vers la ville sainte. Les autorités Saoudiennes doivent protéger la foule des bousculades, de la grippe A et des intempéries.

LA MECQUE.jpg
Photo: La Mecque, 2008
Crédit: pythacli.chez-alice.fr/arabes.htm

 

La sécurité, une priorité – Près de 100.000 agents des forces de l'ordre assurent la sécurité du pèlerinage. Leur mission: éviter tout mouvement de panique. Des bousculades ont déjà eu lieu pendant le pèlerinage à la Mecque, notamment en 1994 (270 morts), 1998 (118 morts) et 2006 (364 morts)
Image 1.png

 

 

 

 

Comment protéger la foule de la grippe A ? – Cette année, le plus grand rassemblement humain de la planète se déroule sous la crainte d’une pandémie mondiale de grippe A (en lire plus sur le blog de Delphine Minoui). Samedi, un communiqué du ministère saoudien de la Santé annonçait la mort de quatre pèlerins venus en Arabie saoudite pour effectuer le hajj. Une Marocaine, un Soudanais et un Indien, tous trois âgés de 75 ans, ainsi qu'une Nigériane de 17 ans sont décédés de la grippe A. Deux d'entre eux présentaient des facteurs de risque de complication. Selon les autorités saoudiennes, ces personnes n'avaient pas respecté les "recommandations annoncées, notamment la vaccination contre la grippe porcine".

L'Arabie Saoudite a pris d’importantes mesures pour éviter la propagation du virus. Les pèlerins désirant entrer sur le territoire de l’Arabie Saoudite doivent être en possession de certificats de vaccination contre la grippe saisonnière et, si le vaccin est disponible, contre la grippe H1N1. Des caméras thermiques ont été installées dans les aéroports empruntés par les pèlerins. 15.000 médecins, agents paramédicaux et techniciens ont été mobilisés pour servir les pèlerins dans les lieux saints.

 

Le péril des innondations - De fortes inondations ont eu lieu mardi dernier, au premier jour du pèlerinage annuel à la Mecque. Ces intempéries ont provoqué la mort d'au moins 13 personnes.

 

 

 

Un pélerinage en images - avec le diaporama photo de L’Express:

Image 5.png

 

 

Quelques points de repère

La Mecque est une ville de l'ouest de l'Arabie Saoudite. Elle est la ville sainte la plus sacrée de l'islam.

Le hajj désigne les cinq journées de pèlerinage à La Mecque. Il est l’un des cinq piliers de l'islam que tout fidèle est censé accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens.

Plusieurs rites précis structurent le pèlerinage à La Mecque. Circonvolutions autour de la Kaaba, déambulations entre Safa et Marwa, rassemblement sur le Mont Arafat et lapidation des stèles de Satan… Pour découvrir le « mode d’emploi » du pèlerinage:

- "Pèlerinage à la Mecque, mode d'emploi" (Article de RTBF)

- Reportage de France 24:

 

 



 

 

 

 

 

 


 

 

Pascale Defrance

24/03/2009

Un an de conflit entre la France et la Chine

Après le « Tour de France » du Premier ministre chinois Wen Jiabao du mois de janvier, les autorités chinoise ont fait savoir que le président Hu Jintao ne rencontrera pas Nicolas Sarkozy au sommet du G20 à Londres en avril, sans oublier d’exprimer son mécontentement. L’attitude des deux dirigeants chinois montre que cet « empire du milieu » persistera dans ce conflit durant plus d’un an, et que la Chine poursuivra son chemin de diaboliser son « ancien ami ».

Le conflit a commencé par le boycotte du JO Pékin par des journalistes de Reporter sans frontières. Le 7 avril 2008, la torche olympique a été éteint lors de son passage à Paris. Une telle histoire a été jugée « incompréhensible » par le gouvernement chinois, qui pense que Sarkozy aurait dû arrêter les "dissidents" et contôler "son médias".
Vidéo : Le 19 avril, une manifestation ayant pour thème « pour les Jeux Olympique de Pékin et contre l’injustice médiatique » a été organisé à la Place de la République à Paris par des étudiants chinois. Li Huan, le présentateur, a été tout de suite estimé comme héro de la génération.

Vidéo : l'ambassadeur chinois Qu Xing invité au "A vous 'juger", son discour a été considéré par les Chinois comme "donner à la France une gifle".

 

boycotter carrefour.gifLa Chine ne peut pas s'opposer à la France sans contrer les "grandes marque française". Le Carrefour est le victime le plus fameux. Depuis le mois de mai 2008, le supermarché français a été attaqué deux fois par le peuple chinois : pour la Torche de JO et pour la rencontre de Nicolas Sarkozy avec le Dalaï Lama, à la fin de 2008.

En février, Pékin a été une nouvelle fois irrité, cette fois par l'enchère des deux statuettes de la collection Bergé-YSL. Christie's, le groupe d'enchère ne peut pas éviter la censure. Cependant, la plupart de Chinois s'y opposent, en publiant sur Internet : "Pourquoi on n'a pas assez de courage à boycotter le lait frelaté, les bâtiments de mauvaise qualité et les fonctionnaires corrompus qui achètent YSL et LV à Paris? "

Nicolas Sarkozy diabolisé

Si Nicolas Sarkozy savait lire les journaux chinois, il se rendrait compte qu'il n'y a pas de différence entre lui et tous les empereurs sots et incompétents dans l'histoire de la Chine.

Carla Bruni.jpgEn février, l'Agence Xinhua a publié l'article: Nicolas Sarkozy reconnaît la participation de sa femme à ses décision politiques, dont le conflit franco-chinois, avec la photo symbolique avec laquelle les lecteurs chinois rappelle tout de suite à la tragédie de quelques dynasties de Chine, à cause des impératrice qui ont commencé par "rester derrière leur mari".

Un mois après, un autre reportage a montré le luxueux tour du couple Sarkozy au Mexique. "Une vie aussi corrompue que celle de Louis XVI", a conclu le journaliste, en mettant de côté les voyages illégaux des fonctionnaires chinois.

Les grandes manifestations françaises depuis le début de l'année ont également été profitées par les médias chinois. Les chaînes de télévision sont contentes d'expliquer que les Français n'ont plus de confiance en leur gouvernement et qu'il se dresse contre Nicolas Sarkozy.

Vidéo: A cause de la crise financière, et plus de 8% de taux de chômage... (sans l'aide de Chine), la France ne peut plus voir le futur.

 

ZHANG Chi

17:15 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conflit, france, chine

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu