Avertir le modérateur

27/11/2009

Federer et Del Potro valident leur ticket pour les demi-finales

Défait hier par l’Argentin Martin Del Potro (2-6, 7-6 [5], 3-6), Roger Federer a obtenu sa qualification pour les demi-finales dans la douleur mais termine néanmoins premier de son groupe.

Battu mais qualifié ! Face à un Martin Del Potro très solide, Roger Federer est passé tout près de l'élimination hier à Londres. Finalement défait en trois sets, le parcours du Suisse dans ces Masters a bien failli s’arrêter dès le premier tour.

Solide au service, agressif sur les secondes balles du numéro 1 mondial et impeccable à l'échange, l’Argentin Del Potro a bousculé en permanence le joueur suisse.

Mené 6-2 et 5 points à 4 dans le tie-break du deuxième set, Federer a sauvé sa qualification par « miracle » alors que l'Argentin possédait deux services pour conclure. Federer a profité de deux fautes directes de son adversaire pour revenir à sa hauteur et empocher la deuxième manche.

 



Murray peut nourrir des regrets

Ainsi, le numéro un mondial ne doit sa qualification qu’à un pourcentage de jeu remportés pendant les trois matches de poule supérieur à celui du Britannique Andy Murray.

Le Suisse, l'Argentin et l'Ecossais, à égalité de victoires (deux chacun) et de sets gagnés das le groupe A, ont dû être départagés suivant le nombre de jeux remportés. Federer (44 gagnés contre 40 perdus) est sorti vainqueur devant Del Potro (45-43) et Murray (44-43).

Grâce à sa victoire, Del Potro, cinquième joueur mondial, décroche donc également sa qualification pour les demi-finales. Toujours conquérant et dévastateur en coup droit, "Del Po" a largement mérité sa qualification sur sa prestation de la soirée.

Murray est lui éliminé malgré sa victoire contre l’espagnol Verdasco (6-4, 6-7, 7-6). Trop attentiste lors de ce Masters, le Britannique peut nourrir quelques regrets. Il se voit souffler la demi-finale alors qu’il est le seul à avoir battu Del Potro.



Duel à distance entre Djokovic et Davydenko dans le groupe B

Dans l’autre groupe, une seule place reste à attribuer pour les demi-finales. Vainqueur surprise de Rafael Nadal lors du premier match et leader du groupe, le suédois Robin Soderling est déjà assuré de se qualifier.

La dernière place se jouera entre le serbe Novak Djokovic, troisième joueur mondial et le russe Nikolay Davydenko, septième mondial. Les deux joueurs vont se livrer aujourd’hui un duel à distance. Le premier affronte Nadal, déjà éliminé et le second, Söderling, déjà qualifié.

Sébastien Billard

Les classements et les résulats du Masters:

http://www.lequipe.fr/Tennis/TennisTableauTournoi2179.html




11:32 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tennis, masters, federer

26/11/2009

Iverson annonce sa retraite

 

Sans club depuis son départ de Memphis, début novembre, le basketteur américain aurait exprimer le souhait de quitter définitivement les parquets.

allen-iverson.jpg«Je tiens à annoncer mon intention de me retirer de la NBA». Allen Iverson, 34 ans, a créé la surprise hier en annonçant dans un communiqué publié sur le site du journaliste indépendant Stephen A. Smith, stephena.com, son intention de mettre fin à sa carrière de joueur professionnel.

Arrivé au début de la saison à Memphis, le joueur a quitté les Grizzlies en novembre, après avoir à peine joué trois rencontres, mécontent de son statut de remplaçant.

Déjà sa saison dernière n'avait pas été très réussie après son transfert de Denver à Detroit. Il n'avait pas joué la fin de la saison, refusant là encore, un statut de remplaçant.

Une fin de carrière chaotique

Aujourd’hui, face au manque de propositions concrètes, le basketteur a dû se rendre à l'évidence. Plus aucune franchise ne semble prête à engager le joueur. Incapables de pouvoir satisfaire les prétentions salariales élevées d’Iverson, les New York Knicks ont fini par renoncer à engager le joueur ces derniers jours.

Surtout, engager Iverson semble faire courir le risque à une équipe de faire voler en éclats son collectif. Joueur d’exception, l’ancien arrière des Sixers n’a pas toujours été un coéquipier exemplaire, ne se satisfaisant que du rôle de leader. Un statut qu’il ne justifiait pas toujours par son attitude sur et en-dehors du terrain.

Ainsi, hormis en 2001 et l’accession des Sixers de Philadelphie aux NBA Finals, ses équipes n’ont que très rarement brillé. Son manque d’altruisme semble aujourd’hui avoir décourager plusieurs franchises à lui accorder une dernière chance.

Un des plus grands joueurs de l’Histoire de la NBA

Surnommé The Answer (« La réponse ») par son sponsor, l'équimentier Reebok, en réponse à la question « Qui sera le successeur de Michael Jordan ? », Iverson n’en restera pas moins comme l’un des meilleurs joueurs de NBA de ces dernières années.
Choisi comme numéro 1 de la draft en 1996 par Philadelphie, Iverson a très vite justifié son statut de grand espoir du basket. Malgré un petit gabarit (1m83, 75 kg), il a pendant treize saisons enfilé les points grâce à une vitesse hors du commun et une endurance sans faille.

 


Au cours de sa carrière, Iverson aura remporté essentiellement des distinctions individuelles, terminant meilleur marqueur de la NBA à quatre reprises (1999, 2001, 2002 et 2005) et étant sélectionné à dix reprises pour le All-Star Game.

Iverson était l'un des quatre seuls joueurs encore en activité dans la ligue NBA à avoir inscrit plus de 20 000 points dans sa carrière (à côté de Kobe Bryant, Kevin Garnett et Shaquille O'Neal).

Ces seuls faits d’armes au niveau collectif resteront la finale NBA perdue avec Philadelphie en 2001, face aux Lakers de Los Angeles et une médaille de bronze aux JO d'Athènes en 2004 avec les Etats-Unis. Un palmarès plutôt maigre au regard de l’extraordinaire talent de ce joueur

 

Sébastien Billard

16:08 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : basket, retraite, nba, iverson

5ème journée de la Ligue des champions

5ème journée de la Ligue des champions : un bilan en demi-teinte pour les clubs français :


 Didier Deschamps oscillait entre deux sentiments après le nul (1-1) obtenu par son équipe à Milan, mercredi soir. Déception d’abord, parce que l'Olympique de Marseille devait s’imposer pour assurer sa qualification en 1/8ème de finale. Satisfaction ensuite, parce que son groupe a tout de même su se créer de bonnes occasions et égaliser rapidement. L’équipe a donc manqué sa chance, et aurait pu faire nettement mieux, à l’image de ces deux poteaux touchés par Brandao et Diawara. La qualification semble donc très compromise: l'Olympique de Marseille doit espérer une contreperformance des milanais à Zurich, ou une victoire 3-0 sur la pelouse de Real Madrid.

 

 

 Les Girondins de Bordeaux, déjà assurés de la qualification pour les huitièmes de finale avant cette 5e journée, ont définitivement remporté la première place du groupe après leur victoire face à la Juventus (2-0). Une réussite méritée, où se sont fortement distingués des joueurs comme Plasil, Fernando et Chamack.

 

 

 Alors que Lyon avait l'occasion mardi d'assurer la première place de la poule, c'est la Fiorentina qui s'est qualifiée et assise dans le fauteuil de leader en s'imposant (1-0). Tout est encore possible lors de la dernière journée qui verra L'OL recevoir les hongrois de Debrecen et la Viola se déplacer à Liverpool.

 

 

Polémique : ces retransmissions TV qui dérangent :

 

Hier soir en Ligue des champions, les girondins de Bordeaux ont réalisé l’exploit sur leur terrain en battant la Juventus de Turin. Un match remarquable, qui n’a pourtant pu être suivi que par les quelques privilégiés abonnés à la chaîne Foot +, disponible, avec abonnement préalable à Canalsat, à partir de 8 euros par mois.


Au même moment, TF1 avait choisi, une nouvelle fois, de retransmettre le match de l’Olympique de Marseille. Sur les cinq journées de Ligue des Champions disputées cette saison, trois matchs de l’OM ont été diffusés sur la première chaîne française, contre un seul des bordelais, et aucun de l’Olympique Lyonnais. Ironie de l’histoire : L’OM n’a remporté aucun des matches retransmis, et est le seul club français dont la qualification est bien loin d’être acquise. Un favoritisme qui crève les yeux et fait rugir les supporters des équipes délaissées.


La polémique ne date pas d’hier , mais le constat est toujours aussi évident. Sur les forums de football, beaucoup dénoncent cette mascarade, et reprochent à TF1 d’entretenir un mythe marseillais éculé. Ainsi, Guillaume, bordelais d’adoption, témoigne avec amertume « Tout le monde s'en fout de Bordeaux. Les girondins n'ont jamais fait rêver qui que ce soit d’autres que les bordelais. » Pourtant champions en titre de L1, et auteurs d’un parcours exceptionnel en ligue des champions (premiers d’un groupe comprenant notamment la Juventus de Turin et le Bayern de Munich), les bordelais peinent à attirer sur eux les bonnes grâces des télévisions. La fidélité de TF1 à l’OM se justifie aux vues des parts d'audience réalisées par la chaîne les soirs de match phocéen.

Match de Ligue des champions / Part d’audimat réalisée par TF1
15/09 Milan AC-OM                                                                   26,8%
30/09 OM-Real Madrid                                                              27,9%
21/10 Bordeaux-Bayern Munich                                               24,3%
26/11 OM-Milan AC                                                                   27,8%

On se souvient qu'en 1991, Patrick Le Lay alors président de TF1 avait témoigné lors d’une conférence de presse : «L'Olympique de Marseille, c'est comme Patrick Poivre d'Arvor ou Anne Sinclair, c'est une star de la chaîne, on n'y touche pas ou sinon on me trouve en face ». Quand on voit comment les deux animateurs vedettes ont été tout à tour éjectés de la chaîne quelques années plus tard, on se dit que l’ère de l’hégémonie marseillaise sur TF1 est peut être en danger. Surtout aux vues de ces résultats décevants en Ligue des champions...


CHABAS Charlotte

15:58 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu