Avertir le modérateur

27/11/2009

Sauvons le soldat Raymond !

Soutien majeur de Domenech lors de la nomination de celui-ci en 2004 à la tête de l’équipe de France, Aimé Jacquet vient de prendre ses distances avec le sélectionneur. Plus seul que jamais, Domenech a besoin d’amour.

Hué, critiqué, vilipendé, jeté en pâture dans les médias, Raymond Domenech est sans doute à l’heure actuelle l’homme le plus haïe de France. Dans un sondage publié dans Le Figaro en septembre, 70% des personnes interrogées le jugent "responsable" des mauvais résultats des Bleus. Les sifflets qui ont accompagné sa dernière sortie lors du tournoi de tennis de Paris Bercy le démontre.



Un déferlement de haine inédit. Inacceptable. Heureusement, face aux sifflets, Raymond a fait étalage de toute son intelligence et de sa classe. Il est resté digne et n'a pas hésité à flinguer à tout va sans concession.

"Ce sont les instincts les plus bas qui font fonctionner la foule. Les gens sont transformés dans l’enceinte du stade (...). Siffler est un principal national, un con se met à crier et les autres font pareil sans savoir pourquoi".

Audacieux pour les uns, incompétent pour les autres

Atypique, voilà ce qui caratèrise le mieux notre Raymond. "L’homme aux sourcils" a cherché, dès sa nomination en 2004, à se différencier de ses prédecessurs. Il a inculqué à l’équipe de France un souffle d’air frais sélectionnant tour à tour de jeunes joueurs prometteurs tels que Benoit Pedretti, Rio Mavuba ou encore Camel Meriem. De l’audace pour les uns, de l’incompétence pour les autres.

Reste un style. Indéniable. Unique. Piquant en conférence de presse, "Ray-Ray" est doté d’un sens de la bonne formule et, à défaut de déstabiliser ses adversaires, il met en difficulté ses interlocuteurs.

Défenseur rugueux sur le terrain lorsqu'il était joueur, Raymond se montre fidèle à ses principes. Un homme droit, dur sur l'homme, qui laisse le politiquement correct aux vestiaires. Les médias et le monde du foot sont ses cibles favorites. Raymond dégaine et vise souvent juste.

 


L'homme le plus intelligent du foot français

Artiste incompris, amateur de théâtre perdu dans un milieu qu'il ne comprend pas et qu'il n'aime pas, Raymond se joue de tout. Jamais aussi fort que lorsqu'il est acculé.

Bien avant Jacquet déjà, il avait fait face à certains anciens joueurs de France 98 (Lizarazu, Dugarry). "Seul contre tous" est sa devise. Seul contre tous, il encaisse les coups et se relève. Toujours. Desormais laché par son père spirituel, Raymond a en quelque sorte tué le père. Il va pouvoir desormais donner la plein mesure de tout son talent.

Avec la qualification des Bleus, Raymond Domenech pensait avoir réalisé sa meilleure représentation. Les critiques d’Aimé Jacquet, seulement une semaine après le match contre l’Irlande, sont venues le remettre en scène. Plus que jamais, Raymond a besoin d’amour. Plus que jamais, Raymond a besoin de vous, de nous.

Sébastien Billard


Pour le soutenir

http://www.facebook.com/group.php?v=wall&gid=25560203259

http://www.dailymotion.com/video/xaewp6_raymond-domenech-super-entraineur_fun

http://www.unsmspourdomenech.fr/

Bayern: Hoeness, trente p'tits tours et pis s'en va


Ulrich,"Uli" de son petit nom, tire sa révérence. Après trente ans de bons et loyaux services, le manager du Bayern de Munich prend sa retraite. "Un Uli Hoeness ne laissera jamais tomber le Bayern, même si je dois m'occuper de la pelouse du stade"a-t-il un jour déclaré.

 

Les pieds d'Hoeness  ont vu le jour le 15 janvier 1952 à Ulm, en Allemagne.

 

hoeness-schulbank-11489369-MBQF-1234348495,templateId=renderScaled,property=Bild,height=170.jpg Udo Lattek (photo), entraîneur au Bayern de Munich, repère en 1970 le jeune à la tignasse de lion. Il lui offre un poste d'attaquant et 250 matchs de Bundesglia. Pas radin, Hoeness inscrit 86 buts entre 1970 et 1979 (statistiques ici)... et passe son bac en 1971. A l'époque où l'Allemagne était double, il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs ouest-allemands.

 

 

 

 

31814-134423_DEU_FUSSBALL_BL_MOENCHENGLADBACH_FRA13745c1f788d2fc.jpg

 

 

 

En 1972, le survêtement collant est l'uniforme des footeux.

 

 

 

 

 

 

images.jpgLe joueur monte petit à petit en grade jusqu'à parvenirà la Mannschaft (sélection nationale allemande).Ce qui lui permet de remporter avec son équipe le Championnat d'Europe des Nations en 1972.

 

 

 

 

 

Deux ans après, c'est la la Coupe du monde. En finale contre les Pays Bas, il provoque un pénalty en faisant une faute sur Johan Cruyff (résumé du match avec photos ici).

 

 

Ce furent les années fastes, avec trois Coupes d'Europe des clubs champions qui suivent en 1974, 1975 et 1976. (ci-dessous, video du match RFA-Suède 1974)

 



 

49_picture_shortinfo.jpgLa même année, lors de la finale de l'Euro, il rate un but décisif, et laisse gagner la Tchécoslovaquie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Uli Hoeness_1970.jpg

Lors de la Ligue des champions contre Leeds United en 1975, il se blesse au genou. Il ne s'en remettra jamais totalement. Il joue quelque temps dans l'équipe de Nuremberg, mais les douleurs continuent. Il raccroche les crampons à 27 ans.

 

 

 

 

 

 

images-4.jpg

 

Si sa carrière de joueur est terminée, celle de manager et de papa commence.

 

 

 

 

 

Il devient manager général du Bayern de Munich en 1979. Le club n'emploie une dizaine de personnes à la fin des années 1970 et a un chiffre d'affaires  de 6 millions d'euros,  résultat digne d'une PME, et 3,5 millions d'euros de dettes. Hoeness va en faire une multinationale. L'homme de terrain se transforme en businessman.Une des premières mesures économiques prise par le manager est de signer un contrat avec la marque automobile Magirus-Deutz.

images-10.jpg

 

En trente ans, Le Bayern a bien changé grâce à l'action de son plus grand fan (qui perd ses cheveux et prend un peu de ventre): "Tout ce que je fais, c'est pour le Bayern, pas pour moi". Multipliant les partenariats avec des grandes marques comme Adidas, Audi ou Volkswagen ou avec une marque de saucisses, dont il assure lui même la production à Nuremberg. Aujourd'hui le Bayern génère 300 millions d'euros de CA, ce qui en fait l'un des plus prospères au monde. "C'est un génie, ce club est son enfant", insiste Ottmar Hitzfeld, entraîneur légendaire du Bayern.

 

images-9.jpg Uli Hoeness reste éternellement amoureux du club qui l'a vu vieillir.  Il participe aux fêtes de fin d'année de clubs de supporteurs, chouchoute son Ribéry et s'emporte dès qu'on critique le Bayern.

 

 

 

 

Les supporters allemands se souviennent sans doute de ces images montrant un Uli Hoeness un peu... éméché

 

images-7.jpg

 

 

Le manager se retire mais pas forcément au moment où le club va le mieux. Jürgen Klinsmann a été licencié après huit mois cahotiques et une saison sans le moindre trophée. Le nouvel entraîneur, Van Gaal, recruté cet été, présente un bilan encore plus mauvais que son prédecesseur. Les Brésiliens Lucio et Ze Roberto sont partis, et Mario Gomez n'a pas encore convaincu. Notre Uli Hoeness lâche la présidence mais son histoire d'amour avec le Bayern est loin d'être terminée. Lui-même le dit: "Un Uli Hoeness ne laissera jamais tomber le Bayern".

 

Pour voir un documentaire en anglais retraçant le parcours d'Uli Hoeness, cliquer ici

La Carrière d'Uli Hoeness en chiffres, ici

Marie Giffard

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel Barnier nommé commissaire au marché intérieur et aux services financiers

Le président de la commission européenne José Manuel Barroso a présenté vendredi son nouveau collège de commissaires. Michel Barnier est nommé commissaire européen au marché intérieur et aux services financiers.

ALeqM5jytdth54wd5Av61DbvWsgwOB3mrw.jpg

 

 

 

 

 

 

©AFP

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a attribué vendredi les postes de sa nouvelle équipe en confiant un portefeuille économique clé à la France. Pour la première fois, c'est un Français, le conservateur Michel Barnier, qui a obtenu le poste de commissaire chargé du marché intérieur et des services financiers. Ci-dessous, le compte-rendu de la conférence de presse de José Manuel Barroso:

Image 9.png

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel sera le rôle de Michel Barnier ?

"La tâche que je confie à Michel Barnier est très claire, c'est approfondir le marché intérieur dans toutes ses dimensions. C'est cet approfondissement qui peut nous mener à plus de croissance en Europe", a déclaré José Manuel Barroso.

Michel Barnier succède à l'Irlandais Charlie McCreevy. En tant que commissaire au marché intérieur et aux services financiers, il devra faciliter la libre circulation des biens, des capitaux et des services sur le territoire communautaire. Il aura également une grande influence sur l'agenda de réforme de la supervision financière européenne.

Le portefeuille du Marché intérieur est l'un des principaux postes macroéconomiques de la Commission européenne, avec la Concurrence, attribuée à l'Espagnol Joaquin Almunia, et les Affaires économiques et monétaires, attribuées au Finlandais Olli Rehn. L'UMP a salué par voie de communiqué la nomination de Michel Barnier.


Hésitations en coulisses

José Manuel Barroso a longtemps hésité à confier les services financiers à Michel Barnier. La Grande-Bretagne et la City de Londres s’opposaient à cette nomination, car Paris est favorable à une plus grande régulation du secteur après la crise mondiale. Selon Le Monde.fr, Nicolas Sarkozy aurait «longuement téléphoné à M. Barroso» pour le convaincre d’accepter la proposition française. 


Quand Michel Barnier entrera-t-il en fonction ?

La nouvelle Commission européenne pourrait entrer en fonction le 1er février. Les eurodéputés, réunis en séance plénière, doivent se prononcer sur l'ensemble de la Commission solidairement. Les auditions des commissaires proposés par José Manuel Barroso devraient se dérouler dans le courant du mois de janvier et le vote devrait intervenir la troisième semaine de janvier.

Le blog politique.net et le site touteleurope.fr détaillent ce processus de nomination, et reviennent sur les missions et le fonctionnement de la Commission européenne.


Quel est le parcours de Michel Barnier ?

1951- Michel Barnier naît à La Tronche (Isère).

Après son baccalauréat, il intègre l'École supérieure de commerce de Paris.

1978 à 1993- Député de la Savoie

1982 à 1992- Organisation des Jeux Olympiques d'Albertville

1993 à 1997- Ministre de l'environnement puis ministre délégué aux affaires européennes

1997 à 1999- Sénateur de la Savoie

1999 à 2004- Commissaire européen chargé de la politique régionale et de la réforme des institutions

Image 10.png

 

 

 

 

 

 

 

 

2004 à 2005- Ministre des affaires étrangères

2006- Michel Barnier devient conseiller politique de Nicolas Sarkozy et participe activement à sa campagne présidentielle en 2007.

2007 à 2009- Ministre de l'Agriculture et de la Pêche

Juin 2009- Michel Barnier quitte son ministère pour siéger à Strasbourg au sein du Parti populaire européen (PPE), dont il est vice-président. Selon de nombreux commentateurs, le député européen visait déjà le poste de commissaire européen.

 

Pour aller plus loin:

En juin 2009, le blog politique.net reprennait en détail le parcours de Michel Barnier. Le député européen réagit régulièrement à l'actualité sur son blog. Son profil est accessible à tous sur le réseau Facebook.

 

Pascale Defrance

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu