Avertir le modérateur

26/11/2009

Présidentielle en Côte d’Ivoire : Un humoriste candidat à la succession de Gbagbo.

depot candidature 041 (Medium)-1.JPG"Nous avons décidé de prendre le pouvoir par le rire". C'est du sérieux. Célèbre à travers l`Afrique de l`Ouest, Adama Dahico, l’humoriste ivoirien est aussi candidat à la prochaine élection présidentielle en Côte d'Ivoire. Une élection dont la date est toujours inconnue. Il se présente contre des politiciens expérimentés tels qu’Alassane Ouattara, leader du Rassemblement des républicains (RDR), Henry Konan Bedié, chef du Parti
démocratique de la Côte d'Ivoire (PDCI) et Laurent Gbagbo, l'actuel président.

Adama Dahico dit de lui même qu'il est le chef du Doromikan, le "parti des ivrognes" de Côte d’Ivoire mais se voit comme le "Coluche ivoirien ", en référence au comédien français qui fut lui aussi tenté par une candidature à la présidentielle. Par contre, sa candidature, il l'a déposée en tant qu'indépendant.

Fils de parents maliens devenus ivoiriens, Adama Dolo, à l'état civil n'a connu que la Côte d'Ivoire. Son éducation, sa carrière de comédien, sa résidence, tout est du "made in CI" .

Et c'est en octobre 2003 qu'il révèle son désir d'être candidat à la présidentielle., à travers une interview accordée au Faso.net .Le 20 novembre dernier, le Conseil constitutionnel valide la recevabilité de sa candidature.

Pourtant, selon certains juristes , le Conseil constitutionnel s`est fourvoyé dans une démarche politicienne, en validant la candidature de l'humoriste de 41 ans. Parce que la Constitution d`août 2000 indique en son article 35, sujet à polémique, que:

" Le candidat à l'élection présidentielle doit être âgé de quarante ans au moins et de soixante quinze ans au plus. Il doit être ivoirien d`origine, né de père et de mère eux-mêmes ivoiriens d'origine. Il doit n`avoir jamais renoncé à la nationalité ivoirienne. Il ne doit s`être jamais prévalu d`une autre nationalité.

" Car c’est le président de la République seul qui a signé le décret qui peut justifier ma candidature." répond l'humoriste à ses détracteurs. Sinon il lui fallait normalement attendre 5 ans pour être électeur et 10 ans pour être éligible. Mais là, la loi ne précise pas s’il s’agit d’élection législative, municipale ou présidentielle.

L'élection présidentielle, présentée comme la plus attendue d'Afrique de l`ouest, a consacré aussi la candidature d'Alassane Dramane Ouattara. Pour plusieurs analystes, cela vient comme le couronnement du combat politique menée pendant quatorze ans par Alassane Ouattara pour la reconnaissance de ses droits civils et politiques.
En validant la candidature exceptionnelle d`Adama Dahico , explique un magistrat: "le Conseil constitutionnel veut dire que la celle d'Alassane Ouattara ne signifie rien de particulier, puisque même des gens comme Adama Dahico, a priori, inéligibles, sont candidats. " Ainsi la candidature du comédien devient une arme politique pour banaliser celle d`Alassane Ouattara.

Sami Bruno

23/03/2009

Elections présidentielles en Macédoines : un scrutin crucial

1_224.jpgLe test est réussi pour les Macédoniens qui se sont rendu aux urnes ce dimanche pour les élections présidentielles et municipales. Des élections qui représentent une étape cruciale pour la démocratie du pays et son avenir au sein de l’Union Européenne.
Environ 1,8 million d’électeurs étaient appelés aux urnes pour élire un nouveau président pour un mandat de cinq ans.

Le candidat du parti au pouvoir en Macédoine Gjorgji Ivanov (lire sa fiche Wikipedia en anglais), arrivé en tête du premier tour de l'élection présidentielle, affrontera au deuxième tour le 5 avril le représentant du principal parti de l'opposition, Ljubomir Frckoski (lire sa fiche Wikipedia en anglais) a annoncé lundi la commission électorale.

Les mesures de sécurité ont été renforcées dans le pays pour éviter une répétition des violences qui avaient marqué les élections législatives en juin 2008, causant la mort d'une personne et en blessant plusieurs autres lors d'affrontements entre Albanais macédoniens. Afin  d’éviter également de nouvelles irrégularités lors des votes Plus de 500 observateurs étrangers et 7.000 observateurs locaux supervisaient le scrutin. L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), devait donner lundi en début d'après-midi son évaluation de la manière dont s'est tenu ce premier tour.






Le commissaire européen à l'Elargissement, Olli Rehn, a estimé début mars que ces élections constitueraient un "moment de vérité" pour la Macédoine, qui aspire ardemment à engager les négociations d'adhésion à l'Union européenne, quatre ans après avoir obtenu le statut de candidat à l'UE.

« La Macédoine a organisé des élections justes et démocratiques, parmi les plus réussies, sans incidents ni violences », s'est félicité le Premier ministre macédonien Nikola Gruevski. « Nous avons montré que nous avions les capacités et la volonté politique d'organiser des élections calmes et de tracer notre chemin vers l'Europe » , a-t-il ajouté en souhaitant un deuxième tour également irréprochable.
Ce premier scrutin constituait un test crucial sur la capacité de la Macédoine à organiser des élections répondant aux critères internationaux. Car quatre ans après avoir obtenu le statut de candidat, Skopje s'impatiente de pouvoir entamer les négociations d'adhésion à l'UE. Et les violences entre mouvements albanais macédoniens rivaux enregistrés lors des élections législatives de l'année dernière avaient fait le plus mauvais effet auprès des Européens. La Macédoine avait évité de justesse la guerre civile en 2001 entre les Albanais, qui contestaient avec de plus en plus de virulence leur faible représentation, et les Macédoniens. Les accords de paix d'Ohrid, en août 2001, ont permis de ramener le calme en accordant davantage de droits, en particulier au niveau local, à la communauté albanaise, qui représente 25% de la population du pays.

___________________________________________________________________________________________________________________

La Macédoine en bref :
Superficie : 25.713 km2
Population : 2.022.547 habitants, dont 66 % de Slaves et 25 % d’Albanais
Capitale : Skopje (550.000 habitants)
Villes principales : Kumanovo, Bitola, Prilep, Tetovo, Gostivar, Ohrid
Religion (s) : orthodoxe, musulmane, catholique
PIB (2007) : 7,5 Md€
(France : 1.710 Md€ en 2005)
PIB par habitant (2007) : 2 600 €/hab
(France : 27.272 € en 2005)
Taux de croissance (2007) : 5,0 %
Taux de chômage (2007) : 36,0 %
Part des principaux secteurs d’activités dans le PIB
- agriculture : 13,2 %
- industrie : 29,1 %
- services : 57,7 %

Pour plus d'informations, lire la fiche complète de la Macédoine sur le site du Ministère des affaires étrangères et européennes

 

Navina Kaden

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu